L’Union panafricaine des avocats (PALU) et le Congrès des journalistes africains (CAJ), qui se sont réunis lors de la 2e Convention africaine des médias (AMC) à Lusaka en 2023 avec le soutien de l’UNESCO, ont une fois de plus conjugué leurs efforts pour créer le Réseau africain des juristes spécialisés dans les médias (ALMN).

Reconnaissant qu’en dépit de certains progrès, la majorité des pays africains continuent d’être confrontés à des violations de la liberté d’expression, y compris l’adoption d’une législation régressive, des menaces d’arrestation et d’autres tactiques d’intimidation contre les journalistes, y compris le vandalisme des biens des médias, l’imposition de conditions strictes d’octroi de licences, des règlements conférant des pouvoirs de surveillance étendus, l’entrave à l’accès à Internet et l’interdiction pour les journaux de publier des articles critiques ou d’exiger des comptes.

La sécurité des journalistes et la question de l’impunité, essentielles pour favoriser un environnement libre et sûr pour les journalistes et les travailleurs des médias, en ligne et hors ligne, dans les situations de conflit et de non-conflit, sont au cœur de la création d’AMLN.

L’AMLN, premier réseau continental de juristes spécialisés dans les médias, vise à sauvegarder et à promouvoir la liberté de la presse, à fournir une expertise juridique et à aider les journalistes et les organes de presse à défendre un environnement juridique propice à un journalisme indépendant et responsable dans tous les États membres de l’Union africaine. Cette initiative a été validée par plus de 60 acteurs clés du continent.

Actuellement hébergé par PALU dans ses bureaux continentaux à Arusha (Tanzanie) l’AMLN devrait être officiellement lancé lors du 3e AMC, un rassemblement continental visant à sauvegarder les libertés des médias durement acquises et la sécurité des journalistes sur le continent, prévu du 15 au 17 mai 2024 à Accra (Ghana). La convention sera également l’occasion pour l’AMLN de déterminer les principaux domaines d’intervention et de présenter des recommandations.

En amont du lancement et en marge de l’AMC, PALU et CAJ organiseront un atelier de renforcement des capacités pour un certain nombre de journalistes et d’avocats, en présentant les avantages potentiels que l’ALMN peut offrir à ses bénéficiaires. De plus amples informations vous seront communiquées ultérieurement.

Spread the love