10 – 12 juillet 2023 Nairobi (Kenya) – L'objectif du Forum de haut niveau du secteur privé de l'UA était de renforcer les liens entre les marchés régionaux et continentaux pour accroître le commerce et les investissements. Il visait également à fournir une plateforme pour les représentants gouvernementaux de haut niveau afin de discuter franchement des défis auxquels la communauté des affaires est confrontée et de délibérer sur les solutions et les opportunités présentées par les initiatives d'intégration régionale et continentale telles que l'AfCFTA.

Le directeur général de PALU, M. Donald Deya, a animé la session sur la logistique et l'infrastructure des transports, qui s'est concentrée sur les points suivants : L'augmentation des investissements du secteur privé dans la logistique et les infrastructures de transport.

La session a discuté de l'importance de soutenir le développement des partenariats public-privé (PPP) en Afrique et a noté que ce soutien est essentiel, non seulement à travers les cadres politiques et réglementaires, mais aussi à travers le renforcement des capacités gouvernementales, la structuration des projets, les services de conseil et la fourniture d'instruments de financement tels que l'atténuation des risques, les garanties, les améliorations de crédit, le financement en monnaie locale et la facilitation du commerce.

Dans son allocution d'ouverture de la session, M. Deya a souligné que l'Agenda 2063 mettait l'accent sur la nécessité de l'intégration comme l'un des principaux fondements permettant à l'Afrique d'atteindre ses objectifs en matière de croissance et de développement inclusifs et durables.

L'aspiration 2 de l'Agenda 2063 souligne l'importance de développer des infrastructures de classe mondiale en Afrique. Ces infrastructures devraient englober des réseaux complets qui améliorent la connectivité à travers le continent, grâce à des initiatives innovantes et ambitieuses qui relient l'Afrique par le rail, la route, la mer et l'air. L'Agenda 2063 souligne également le développement de pools énergétiques régionaux et continentaux, ainsi que les progrès réalisés dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Enfin, M. Deya a fait remarquer que le programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) fournit un cadre commun aux parties prenantes africaines pour construire les infrastructures nécessaires à une meilleure intégration des transports, de l'énergie, des TIC et des réseaux d'eau transfrontaliers, afin de stimuler le commerce, de favoriser la croissance et de créer des emplois.

Les résultats des délibérations du forum contribueront grandement à promouvoir la croissance du commerce dans la région et au-del.

Spread the love